La saison de l’arbitrage Violet

Les arbitres de l’USBPA avec l’Ecole d’Arbitrage lors des photos de début d’année

Contacté par téléphone, Alain Rongier, ancien arbitre de touche de Top 14 et de Coupe d’Europe, désormais Représentant Fédéral dans les divisions professionnelles, responsable des arbitres de l’USBPA, est revenu sur la saison des arbitres Violets. Partie cachée de l’USBPA, mais néanmoins importante, l’arbitrage porte aussi le projet Violet, avec une formation reconnue.

Saison de transition pour les sifflets violets

Cette saison n’a pas débuté de la meilleure des façons, avec la perte de trois arbitres violets : Clément Perradin, Clémence Fayard et Julien Valençon, qui ont du arrêter pour raisons professionnelles. Ces trois officiels ont été formés à l’USBPA et avaient eu une belle évolution dans l’arbitrage : Julien sifflait en Fédérale 2 et Clémence est en train de préparer son examen fédéral.

La réalité de la Charte de l’Arbitrage

Mise en place depuis plusieurs saisons, cette charte concerne tous les clubs, de la 4ème Série au Top 14. En fonction du niveau de l’équipe première, chaque club doit fournir à la Fédération un nombre d’arbitres. Les représentants fédéraux, à l’instar d’Alain Rongier, ainsi que les U12 ou U14, pourtant formés par l’École d’Arbitrage de l’USBPA, n’entrent pas dans le compte d’arbitre. Cette charte impose 5 officiels en Pro D2 et 3 en Fédérale 1, sous peine de sanctions financières en Pro D2, et de retrait de points en Fédérale 1.

Un effectif réduit en début de saison

L’USBPA a débuté la saison avec 2 arbitres, Nicolas Grisoni, de retour au club après 2 saisons dans d’autres Ligues, et Augustin Cellier, qui entame sa deuxième saison. Heureusement, en Bresse, la devise du club n’est pas qu’une vaine phrase, et de bonnes volontés sont venues compléter les rangs des officiels violets : L’USBPA a eu le plaisir d’accueillir 3 nouveaux arbitres, débutants (arbitres en cours de formation selon la nomenclature fédérale) qui ont connu leurs premiers matchs avec un sifflet.

C’est ainsi que William Vivès, éducateur bien connu sur Bourg, Auguste Vanier joueur en U15, Jules Borron en U14 sont devenus les nouveaux arbitres de l’USBPA !

Une école d’arbitrage qui tourne bien !

Le panorama de l’arbitrage Violet ne serait pas complet sans évoquer l’École d’Arbitrage de l’USBPA. Encadrée par Alain Rongier et Jean-Baptiste Durand, elle comporte 10 joueurs U14 et 12 joueurs U12. Comme évoqué plus haut, cette structure permet la formation de futurs arbitres. Dans le cadre d’une saison classique cette École d’Arbitrage participe aux concours entre Écoles d’Arbitrage, au niveau de la Ligue régionale, puis de la Fédération. Les lauréats ont la chance d’être invités lors de la finale du Top 14 à Paris. C’est une belle aventure qui a souvent vu les jeunes sifflets Violets monter au Stade de France.

De nouvelles vocations sont attendues

Les nouvelles vocations sont les bienvenues, afin de retrouver un vivier d’une petite dizaine d’arbitres, comme les années précédentes. Ce qui permet au club d’être serein vis-à-vis des obligations fédérales, d’assurer la tenue de l’école d’arbitrage et de répondre aux sollicitations des différentes équipes du club qui souhaitent les interventions des arbitres.

D’ailleurs, la pénurie d’arbitres ne touche pas que l’USBPA, mais l’ensemble du rugby français, où il manquerait 400 officiels en plus des 3000 qui exercent déjà. C’est pour cela que la Fédération a lancé une campagne de recrutement #JeVeuxArbitrer.

Les personnes intéressées peuvent contacter l’USBPA Rugby par message sur les réseaux sociaux ou sur notre adresse e-mail promotion@usbparugby.com

tempus ut ante. justo ipsum elit. libero Donec velit,