La Nationale des Violets

Après ce printemps marqué par la crise de la Covid-19 et le refus des clubs professionnels de laisser accéder deux clubs méritants dans leur giron, les Violets peuvent désormais se projeter sur la saison prochaine, grâce à la Nationale, enfin validée par la Fédération, ainsi que par les clubs de Fédérale 1. Partisan du retour d’un échelon unique, le président Jean-Pierre Humbert est ravi d’avoir été entendu et confirme que l’Union Sportive Bressane Pays de l’Ain évoluera dans ce nouveau championnat.

Une poule unique de 14 clubs sportivement méritants

Après un processus d’invitations aux 18 meilleurs clubs de Fédérale 1 à l’issue de la saison 2019/2020, 14 ont répondu positivement :

  • Albi (1er – poule 3)
  • Massy (1er – poule 1)
  • Bourg-en-Bresse (1er poule 2)
  • Cognac/Saint-Jean-d’Angély (1er poule 4)
  • Blagnac (2nd – poule 3)
  • Narbonne (2nd – poule 2)
  • Dijon (2nd – poule 1)
  • Dax (2nd – poule 4)
  • Nice (3ème – poule 2)
  • Tarbes (3ème – poule 3)
  • Suresnes (3ème – poule 1)
  • Aubenas (4ème – poule 2)
  • Bourgoin-Jallieu (5ème – poule 2)
  • Chambéry (4ème – poule 1)
Une division regroupant des clubs partout en France

Ce tableau sportif comporte 9 clubs ayant déjà connu la Pro D2, avec un mélange très intéressant entre des bastions historiques du rugby et des projets d’aires métropolitaines. Il y aura également de beaux derbys, ainsi que de nombreux « classiques » qui rappelleront des souvenirs aux plus expérimentés d’entre nous.

Une accession en Pro D2 grâce à un système de phases finales

La phase régulière sera organisée en une série de 26 matchs, 13 lors de la phase aller et 13 au retour (au lieu de 22 sur la phase régulière de Fédérale 1). A l’issue de cette phase régulière, les phases finales concerneront les six premiers du classement, sur un modèle inspiré du Top 14 et de la Pro D2. Le cahier des charges financier ne sera pas pris en compte pour pouvoir disputer ces phases finales, mais interviendra à l’issue de ces matchs couperets.

Les deux premiers à l’issue de la phase régulière sont directement qualifiés pour les demi-finales. Des barrages, en match sec, détermineront les deux autres demi-finalistes : Le 3eme accueillera le 6eme, le 4eme recevra le 5eme.  Les demi-finales seront en aller/retour, le match aller ayant lieu chez le moins bien classé. Les vainqueurs des demi-finales accéderont en Pro D2, sous réserve de la validation du cahier des charges. Enfin, une finale en match sec sur terrain neutre permettra de sacrer le champion de France de Nationale. Si jamais un des finalistes n’est pas éligible à la Pro D2, le 15ème de Pro D2 sera maintenu.

Des matchs de haut niveau à chaque journée – S. Laurencin

Un écosystème favorable à la pérennité économique des clubs

Dans ce contexte particulier de l’après Covid-19, la Fédération a bien compris l’importance de donner aux clubs les moyens de pérenniser leur développement. Les instances de Marcoussis ont prévu un plan d’accompagnement, avec le soutien de la Ligue Nationale de Rugby. Ce plan se décline en plusieurs points :

Finances : La participation au championnat de Nationale en 2020/2021 ne sera pas conditionné à des indicateurs minimaux, comme ceux de feu la Poule Elite. Il n’y a pas non plus d’obligation de présenter un nombre minimal de contrats professionnels. Les clubs seront soumis à un contrôle classique par la DNACG pendant la saison. La Fédération a prévu d’accompagner financièrement les clubs sur les budgets de déplacement et de formation.

Soutien à la formation : Sur ce point également, les clubs recevront une aide financière, afin de leur permettre de continuer à structurer leurs filières jeunes.

Visibilité : Grâce à une poule unique le championnat sera plus clair et plus lisible par toutes les parties prenantes : Institutions, sponsors et grand public pourront plus facilement saisir l’équilibre des forces en présence, et donc être au soutien de leurs clubs.

Création de revenus : Avec deux matchs à domicile en plus lors de la phase régulière, des adversaires tous plus attractifs les uns que les autres, une visibilité accrue, un fonctionnement simplifié et en phase avec le sport de haut niveau, tous les indicateurs sont au vert pour que les clubs puissent générer des revenus par eux-mêmes.

La meilleure affluence de Fédérale 1 participe activement à la création de revenus pour le club

Montée en compétences : La Fédération a également prévu d’accompagner les clubs sur leur structuration, en organisant des séminaires dédiés, et mettant en place un accompagnement, avec la mobilisation des services de la FFR et de la LNR. Des professionnels des métiers de la billetterie, de la communication, de l’événementiel, du partenariat, rompus au VI Nations ou au Top 14 accompagneront ainsi les clubs de Nationale.

Nous avons hâte de vivre ce nouveau championnat à vos côtés, de vibrer à Verchère lors d’affiches alléchantes que vous méritez. Toutes nos équipes vont se mobiliser pour être à la hauteur du défi qui devrait nous attendre dès le mois de septembre. Nous espérons que vous serez nombreux au soutien de vos joueurs. La campagne d’abonnements devrait débuter autour de la mi-juillet, dans les nouveaux locaux situés en arrière de la tribune Nord/CGT. On compte sur vous pour renouveler les records d’abonnements et de billetterie obtenus cette saison. Rendez-vous est pris le week-end du 12/13 septembre. Allez Violets !

MàJ 16 juin – 17h47 : Au sujet des Espoirs, la Fédération Française de Rugby, dans le relevé de décision du jour, a annoncé que les discussions étaient toujours en cours. Une décision sera rendue le 3 juillet.

ut massa adipiscing leo. id pulvinar eleifend justo sem, odio