Ils l’ont fait ! Nos Espoirs sont champions de France à l’issue de cette finale face à Provence Rugby. La bande à Greg Garnier et Alex Ducrozet s’inscrit dans la longue lignée des équipes violettes de jeunes championnes de France, à l’instar des Reichel au début des années 2000 ou des Cadets au milieu des années 1980.

Une entame de feu !

A l’aide du vent dans le dos, nos jeunes Violets réalisent une entame pleine d’envie et de maîtrise. Estevenet inscrit un premier essai dès la 6ème minute (5-0) sur une interception bien sentie, puis Mazeau convertit une pénalité peu après (8-0), signe de la domination bressane dans le jeu et surtout devant. Quelques minutes plus tard, c’est Louis Derudet qui franchit la ligne dans la foulée de son pack, et inscrit le second essai violet au quart d’heure de jeu, qui sera transformé par Mazeau (15-0). Les violets dominent ce début de partie de la tête et des épaules. Néanmoins les Provençaux ne sont pas en finale par hasard et ils arrivent à mieux maîtriser la fin du premier acte, malgré un vent défavorable.

Un retour des vestiaires compliqué

Au retour des vestiaires, et donc grâce à l’inversion de terrain, les Provençaux évoulent avec un vent favorable. Les méridionaux, familiers du Mistral et de ses aléas, maîtrisent au mieux cet allié de circonstance pour acculer longuement les Bressans sur leur ligne. Malgré une envie féroce de ne rien lâcher, la jeunesse violette encaisse un essai en étant en infériorité numérique suite à un carton blanc : En effet, à la 52è, le gaucher violet est mis dehors 10 minutes par l’arbitre et quelques minutes plus tard, le fameux essai des Noirs est inscrit par Piazzali à la 56ème minute.

Un final au mental

Mais ce n’est pas le genre de la maison de lâcher une finale, et ainsi, nos Violets, grâce aussi à l’appui des entrants (Vaopaogo, Collomb, Lepetit, Romero, Ravier, Portalier, Machard) n’ont rien lâché et on repris le cours du match petit à petit. Certes cela ne s’est pas traduit au planchot, mais les nombreux spectateurs violets ont eu le plaisir d’admirer de nombreuses relances à la main de l’arrière garde violette, et le combat archarné des lignes d’avants. La tension était néanmoins palpable jusqu’à ce que l’arbitre libère la joie des violets en sifflant par 3 fois à la 80ème. Ca y est, le bout de bois rentre à Bourg !

Au delà de la victoire des 23 hommes sur le terrain, il s’agit de la confirmation du projet bressan et de l’ensemble de la politique de formation. En effet le groupe est constitué « d’anciens » espoirs mais aussi de nouveaux issus des catégories juniors du club, qui ont eux aussi apporté leur pierre à cet édifice. Par ce titre, c’est l’ensemble des acteurs de la formation violette qui est championne !

Fiche technique : À Guilhérand-Granges le Dimanche 26 mai à 15 heures – USBPA bat Provence Rugby 15-7 (MT : 15-0).

US Bressane : 2 E Estevenet (6e), Dérudet (18e) ; 1 P Mazeau (9e) ; 1 T Mazeau (18e). Carton blanc : Benabdallah (52e).
Provence Rugby : 1 E Piazzali (56e) ; 1 T Roche (56e).

La composition violette : 15.Sanlaville ; 14. Estevenet, 13. Badet, 12. Goldsteinas, 11. Piccolo ; 10. Mazeau, 9. Dérudet ; 8. Coulon, 7. Colin, 6. Bey ; 5. Chillet, 4. El-Arrouchi ; 3. Berthaud, 2. Besson (cap.), 1. Benabdallah.
Entrés en jeu : Vaopaogo, Collomb, Lepetit, Romero, Ravier, Portalier, Machard.

Praesent dictum eleifend id fringilla suscipit