CHÂTEAURENARD / USBPA : LA CONF’ DE PRESSE

Avant ce déplacement dans les Bouches-Du-Rhône, samedi 12 octobre à 16h00, Yoann Boulanger et Ioan Debrach répondent aux questions des journalistes.

« On y va pour gagner, pas de fausse modestie » : Ioan Debrach

L’ouvreur violet commence par rendre hommage à l’ensemble du groupe violet : « On a un groupe qui veut faire et construire quelque chose de bien ». Lui qui était préposé au poste d’adjoint-terrain sur ce match face à Hyères livre son rendu de l’extérieur : « Je pense qu’ils ont pris du plaisir sur ce match accompli ». Ensuite, il aborde le match de samedi : « On connaît le contexte de « Chato », c’est un promu. Il n’y a pas de fausse modestie, on y va pour faire un résultat, mais pour cela, il faudra respecter les fondamentaux, être ensemble, répondre collectivement, être liés, respecter les bases du rugby. »

Il aborde son retour à la compétition, après une longue blessure au tendon d’Achille, contractée début 2019 : « J’arrive avec beaucoup de fraîcheur, ça fait du bien de retrouver tous les copains. Ils ont été présents pendant la blessure, ça donne envie de revenir plus vite. Il a fallu en tirer du positif pour revenir de façon efficace. J’ai presque retrouvé toutes mes sensations, tous les automatismes et toute mon aisance. »

« Il faut qu’on continue nos bons débuts de matchs » : Ioan Debrach

L’ouvreur violet annonce que l’objectif des violets est de « Rendre une copie propre sur 80 minutes à l’extérieur. On sait que ça va être âpre ce week-end, à nous d’apporter des solutions et de commencer fort pour se faciliter la tâche. »  Pour y arriver, il faut : « Faire avec l’adversaire, il faut qu’on fasse avec, qu’on se rende facile la tâche et ensuite qu’on s’adapte »  comme le groupe a su gérer ce week-end. Il continue en utilisant justement les leçons du dernier match : « Face à Hyères le groupe a su tenir sur 80 minutes »

« Face à Hyères, on n’est pas tombé dans leur jeu » : Yoann Boulanger

C’est au tour du coach violet de prendre la parole, il effectue un rapide retour sur Hyères, où il salue : « Une très bonne défense adverse, avec aussi très bonne mêlée varoise. On ne leur a pas laissé d’opportunités et c’est ce qui fait l’écart. Ils ont été frustrés et nous, on a su prendre le jeu à notre compte, on n’est pas tombé dans leur jeu et on a pu dérouler notre plan, fait de changements de rythme. » Les leçons de la Pro D2 et l’exigence du staff continuent à payer : « On essaye de maintenir notre variété dans tous les domaines et une capacité à agir rapidement, ce qui nous permet de profiter d’un léger temps d’avance sur nos lancements et notre capacité de réaction. »

« On devra se méfier d’une équipe forte sur les fondamentaux » : Yoann Boulanger

Pour essayer de les contrer, il faudra que les Bressans fassent preuve d’intelligence collective : « La clé sera la capacité de l’équipe à répondre collectivement. » L’autre point d’attention sera la capacité à continuer le travail sur ces matchs à l’extérieur : « L’équipe continue son évolution, de match en match on avance, l’adversité qu’on va rencontrer là-bas est un bon test ». Le jeu violet et son adaptation à l’extérieur se construisent, avec comme base : « Une capacité à créer du danger de partout, avoir un coup d’avance sur notre adversaire et être le plus complet possible ». Cette maîtrise d’une large palette est en effet nécessaire pour s’adapter à des équipes très différentes d’un week-end à l’autre. Enfin le technicien bressan apprécie l’avancée de la Fédérale 1, avec moins de violence gratuite.


Les blessés : Titouan Guilon (genou), Arnaud Perret (côtes), Wikus Harmse (épaule), Dimitri Doucet (épaule) et Koen Bloemen (lésion musculaire cuisse)


Fédérale 1, 5ème journée : Châteaurenard / Bourg-En-Bresse
Samedi 12 Octobre à 16h00 – Stade Coubertin

Match à suivre en direct sur les réseaux sociaux et le site du club, sur Radio B 90 FM à Bourg-En-Bresse ou sur le site internet de la radio

leo dolor id dapibus velit, id, consequat. ut venenatis, dolor. ipsum