BOURG-EN-BRESSE – PROVENCE RUGBY

Informations sur la rencontre

Bourg-en-Bresse reçoit Provence Rugby vendredi 14 janvier à 19h30 au stade Marcel Verchère, diffusé sur Rugby+. Les portes ouvriront à 18h00, n’hésitez pas à consulter notre article sur les nouvelles mesures sanitaires qui seront appliquées sur cette rencontre : https://bit.ly/3re0F3l


Fabrice ESTEBANEZ : « nous nous devons de répondre présent dans le combat »

Interrogé sur son premier match à Verchère en tant que Manager, Fabrice Estebanez se confie : « C’est sûr, il y a de l’excitation par rapport au fait de jouer à Verchère, hâte de voir si les Bressans vont venir mais je n’en doute pas. On sait que c’est un public de passionnés, un public exigeant mais je sais que les joueurs ont une envie forte d’être vendredi, de retrouver ce stade mythique. Le public est exigeant surtout sur l’engagement et les valeurs que l’on met sur le terrain. Notre sport est un sport de combat, nous nous devons de répondre présent dans le combat ».

Ensuite, il revient sur le match remporté face à Rouen : « Ce sont les joueurs qui ont attaqué fort cette année 2022, le mérite leur revient. On a bien démarré certes, mais on se focalise sur la venue d’un cador de Pro D2 cette semaine. Enchainer les victoires, c’est bien pour la confiance, on attaque la semaine avec un peu plus de sourires. Les garçons ont répondu présent individuellement mais aussi collectivement. Ce qui nous importe, c’est prendre des points, la largeur du score n’est pas ce qui nous intéresse. Aix joue le Top 6, c’est encore un cran au dessus de Rouen avec tout le respect que j’ai pour cette équipe. Ce qui m’intéresse c’est surtout le contenu de ce match, j’ai hâte d’y être et on veut transmettre des émotions à tout le stade. Il faudra encore plus de rigueur, de communication, de concentration de la part de tout le groupe ».

Fabrice Estebanez lors de l’entrainement supervisé par les coachs du XV de France

Benjamin DOY : « être encore meilleur que le week-end précédent »

Longtemps éloigné des terrains à cause de blessures, Benjamin Doy a retrouvé sa place au sein de cette équipe Burgienne, et un rôle de capitaine qu’il compte bien tenir coûte que coûte : « On a un cadre un peu plus marqué, un peu plus exigeant. Ce changement nous pousse aussi à nous remettre en question, mais nous avons tous envie de bien faire. Ça fait un peu de changement, après quand on augmente l’exigence, la performance suit. Nous sommes tous motivés pour rentrer là dedans, pour que cela fonctionne. Collectivement, on a envie de bosser ensemble, individuellement, on veut être performant, nous étions très motivés pour faire un gros matchs à Rouen ».

Ensuite, il s’exprime sur l’adversaire de la semaine, Provence Rugby tout en revenant sur le dernier match à domicile face à Grenoble : « Aix a de grands joueurs, il faudra encore être meilleur que le week-end précédent, devant notre public. On a pris beaucoup de plaisir face à Grenoble, on a envie que ça continue. Plus on gagnera, plus on gagnera de la confiance. Il faut absolument mettre du contenu dans chacun de nos matchs ».


Pierre DUPOUY : « la confiance viendra avec le contenu »

Pierre, interrogé sur l’arrivée de son nouveau Manager, livre son ressenti : « Fabrice a apporté certaines contraintes et une rigueur du très haut niveau. Ce qui est bien, c’est que l’on va s’adapter à ce niveau d’exigence et cette rigueur dans les jours à venir. Tout va très vite sur le terrain et en plein match, il faut être réactif. C’est cette réactivité là que nous devons adopter la semaine à l’entrainement pour être meilleur. La confiance viendra avec le contenu que nous voulons apporter. Un changement de Manager apporte forcément un coup de boost à tous les joueurs, les cartes sont aussi redistribuées ».

Il poursuit : « Nous n’étions pas dans une zone de confort, nous avions toujours cette valeur de travail et d’engagement. C’était une autre manière de fonctionner. J’espère que cette nouvelle méthode nous permettra d’avancer et de sortir de cette zone rouge ».



Infirmerie

Adrien Buatier, Malietoa Hingano, Dimitri Doucet, Victor Damian Arias, Wikus Harmse, Pierre Santallier