Actualités

La victoire n'a pas suffi

Après la défaite concédée (17-6) sur le terrain du SO Chambéry, les joueurs bressans devaient l’emporter par plus de 12 points d’écart (ou de 8 points avec le bonus offensif) pour se qualifier en finale d’accession. La victoire 17-10 n’a malheureusement pas suffi …


Le résumé de Voix de l’Ain :

Du violet, du soleil et un stade Verchère bien garni. La demi-finale retour de Fédérale 1 entre l’US Bressane et Chambéry promettait. Les Violets devaient renverser la tendance après avoir perdu 17 à 6 en Savoie la semaine précédente. Ils ont mis du cœur pour le faire. Efficaces en première mi-temps, ils n’ont pas réussi à finir le travail en deuxième mi-temps. Les Violets s’imposent 17 – 10 mais s’inclinent sur l’ensemble des deux matchs, avec quatre points de retard. Que de regrets.

Rythme et engagement

Les Bressans mettent beaucoup d’engagement dans l’entame de match. Trop peut-être. Ils sont pénalisés à trois reprises dans les 9 premières minutes, dont deux fois en mêlée. Mais dans le jeu, les Burgiens sont bien présents. Ils cherchent à dynamiser tandis que forcément les Savoyards ont intérêt à casser un peu le rythme pour préserver l’écart réalisé au match aller. L’USB trouve une faille avec un joli alignement en touche. Sur une combinaison, Deliège trouve Witt très long dans l’alignement. Celui-ci remet intérieur pour Le Bourhis. Le demi de mêlée inscrit le premier essai du match, qu’il transforme lui-même (7 – 3, 26e).  Les Violets font ce qu’il faut et mettent du rythme. Résultat, les Savoyards sont sous pression. Le 3e ligne Bitsadze récolte un carton jaune pour un placage à retardement sur Giraud (32e). Les Bressans laissent en route deux pénalités (14e, 33e). Point noir de cette mi-temps, l’USB souffre en mêlée. Notamment face à la prestation du droitier Gigashvili.

 De l’alternance

Dans le jeu en revanche, les Burgiens alternent parfaitement. Un petit jeu au pied de Lebourhis met en difficulté Klouchi sur l’aile gauche violette. Vailloud joue les funambules le long de la touche pour pousser le ballon puis rectifie habilement sa course pour pointer entre les perches. Un essai transformé par Le Bourhis. Sur l’essai, Bressans et Savoyards s’écharpent un peu. Le 2e ligne chambérien Dumoulin et le pilier burgien Drancourt récoltent chacun un carton rouge. Cela donne aussi une pénalité du milieu de terrain pour l’USB. Que passe Le Bourhis (17 – 3). A la mi-temps, l’USB a déjà renversé la tendance. Mais doit confirmer celle-ci.

 Révolte savoyarde

Dans le désordre, les Chambériens réussissent à frapper. Après une percussion de Mangione sur l’aile gauche, le jeu rebondit à droite et finit sur l’aile opposée. Blanc-Mappaz adresse une passe chistera pour Klouchi qui pointe un essai chambérien (17 – 10, 50e). L’USB perd Witt sur blessure (épaule), énorme depuis le début du match. Le talonneur Garcia récolte un carton rouge pour un déblayage cathédrale sur Buatier. Les Chambériens finissent à 13 contre 14 Bressans. La tension monte d’un cran au fil des minutes. Derrière une mêlée dominatrice, Bourg pousse. Les Burgiens filent en bout de ligne mais Fusier commet un en-avant devant l’en-but (70e). Les Violets tentent de faire sauter le verrou savoyard dans les derniers instants mais les visiteurs s’accrochent avec cœur. Les mêlées s’enchaînent devant l’en-but chambérien. Les Bressans pilonnent, pilonnent mais ne trouvent pas la brèche. Un dernier en-avant violet boucle cette demi-finale. Sur l’ensemble des deux matchs, les Chambériens passent avec quatre points d’avance. Les Violets peuvent nourrir d’énormes regrets.

 

J.V.