Actualités

L'USBPA EN EXEMPLE DANS LE MIDI OLYMPIQUE

Depuis quelques temps, la question des JIFF (Joueurs Issus de la Formation Française) fait polémique dans le monde de l’ovalie. En effet, beaucoup de clubs de l’élite française de rugby ont des effectifs qui comportent une grande partie de joueurs formés à l’étranger. Un joueur qualifié de JIFF est un joueur qui a validé 3 années de formation dans un centre de formation agréé entre ses 16 et ses 23 ans ou alors qui a  été licencié 5 saisons à la FFR avant ses 23 ans. 

Et depuis peu, la Ligue Nationale de Rugby impose un « quota » de joueurs JIFF (et de facto non JIFF) à respecter, une moyenne sur la saison régulière de 14 JIFF sur les feuilles de match ainsi que 55% de JIFF dans l’effectif global du club. La LNR accorde une prime financière pour le respect de cette règle et cela incite les clubs à intégrer plus de joueurs formés en France au sein de leurs effectifs. Mais selon Patrice Collazo, « la règle des JIFF a fait littéralement exploser le marché au niveau des tarifs sur les joueurs ».

Cette nouvelle règle fait donc parler d’elle dans le milieu du ballon ovale, jusqu’à Bourg en Bresse. Léo Faure, dans son Editorial en page 2 du Midi Olympique (28 au 30 septembre 2018), explique que « des jeunes joueurs ont de nouveau leur chance ». L’auteur insiste également sur le fait que « la palme revient à Bourg en Bresse […], le club de l’Ain avec plus de 20 JIFF par feuille de match depuis le début de la saison se pose en immense serviteur du rugby Français. En exemple aussi ». Une belle référence du journal qui souligne la politique locale du club ainsi que son attachement au terroir, son envie de faire jouer des enfants du pays !

Actuellement, l’USB possède le taux le plus élevé de joueurs JIFF dans son effectif avec 38 joueurs sur 42 (90.5%). Il faut également souligner que 24 d’entre eux sont issus de la région Auvergne-Rhône-Alpes dont 11 ont été formés au club. Venez découvrir cette particularité burgienne à l’occasion du match contre Massy vendredi soir au stade Marcel Verchère (20h00).